Jean-Marie vous parle de la SNCF

JEAN-MARIE TELLO NOUS PRESENTE LE METIER D'ESSAYEUR (H/F)

Jean-Marie, en quoi consiste le métier d' « essayeur » (H/F) ?

Au sein de l'Ingénierie SNCF, nos essayeurs sont intégrés dans le groupe « Essais et travaux », que je dirige.
La mission principale du groupe est de valider les études et les travaux de nature électrique / électrotechnique, afin de permettre une mise en service des installations de sécurité ferroviaires. Ceci conformément aux souhaits des clients, et en suivant les référentiels SNCF à la lettre.
Ces installations de sécurité concourent au bon fonctionnement des aiguillages des trains, des passages à niveaux… Elles permettent aussi de gérer l'espacement des trains en circulation.
L'essayeur est le dernier maillon avant une mise en service de ce type.
Actuellement pour l'Ile-de-France, le groupe travaille par exemple sur le RER B (mise en service prévue en août 2013), ou encore sur les travaux de prolongement ouest de la ligne E (horizon 2015). Nous modernisons régulièrement des postes d'aiguillages, comme en ce moment à Gennevilliers (92) ou à Gretz (77).
Dans un premier temps, l'essayeur élabore un cahier d'essais qui liste toutes les conditions qu'il doit vérifier, à l'aide des documents fournis par les bureaux d'études ainsi que les référentiels SNCF. Ce cahier des charges à une valeur juridique : il est conservé durant toute la vie de l'installation.
Dans un second temps, après la réalisation des travaux de câblage, il procède en « réel » à la vérification des conditions prévues. Pour cela, il se concerte avec la maitrise d'œuvre travaux sur l'organisation des essais.
Cette partie-là est réalisée sur le terrain, avec parfois une interdiction de circulation des trains. D'où un travail effectué souvent la nuit, les jours fériés ou les week-ends, afin de minimiser les impacts pour les clients.

Quelles sont les compétences nécessaires et les qualités importantes pour exercer ce métier ?

Tout d'abord, il faut avoir de bonnes connaissances en électrotechnique.
Un DUT/BTS ou une licence professionnelle dans les spécialités génie électrique, automatisme, électronique, électrotechnique est requis pour prétendre à un poste « d'assistant d'essais signalisation ». Nous recrutons également des profils « essayeurs cadres ».
Quand une nouvelle personne arrive dans notre service, une formation de 1 à 2 ans est donnée à cette personne afin qu'elle se familiarise avec l'environnement et les installations spécifiques de SNCF.
Les qualités requises sont nombreuses. En effet, le métier d'essayeur requiert de la rigueur, du calme mais aussi une bonne aptitude à résister au stress. Faire preuve d'autonomie est essentiel mais attention à ne pas être trop solitaire, car le travail d'équipe est incontournable. Il ne faut pas hésiter à se tourner vers ses collègues en cas de questionnements. Les essayeurs sont des gens passionnés et très solidaires.
Ils tirent une grande satisfaction et fierté lorsqu'ils signent les PV de mise en service, aboutissement de leur mission.

Où sont les postes à pourvoir et quel est le processus de recrutement ?

Avec l'accroissement des chantiers de rénovation des infrastructures ferroviaires en Ile-de-France, de nombreux postes sont à pourvoir dans cette région.
Des postes sont également à pourvoir à Chambéry, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Tours.
Les candidats qui postulent et qui possèdent le diplôme requis seront contactés dans un premier temps par téléphone. Ils seront ensuite conviés à l'Agence de recrutement SNCF afin de prendre part à des tests informatiques, puis ils rencontreront un consultant en recrutement, ainsi qu'un recruteur.
Les candidats peuvent postuler en ligne.
Par ailleurs, un forum de recrutement SNCF est organisé le 10 octobre à Paris.
Les candidats intéressés peuvent s'inscrire sur le site www.sncf.com/forum-emploi-idf ; ils seront conviés sur le forum afin de découvrir nos métiers.

Quelles sont les perspectives d'évolution ?

Les différentes formations proposées par SNCF peuvent permettre à un agent d'évoluer sur des missions de chef de projet, de responsable de maintenance des installations de sécurité, de responsable de lots travaux…
Ces formations sont très présentes dans notre entreprise : avec de nouvelles installations qui se complexifient, nous devenons de plus en plus spécialisés sur des technologies particulières.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent intégrer votre équipe ?

Qu'elles fassent preuve d'initiative, d'anticipation, de maitrise de soi ; mais également de curiosité, car il faut parfois aller chercher dans de vielles archives pour mieux comprendre notre environnement de travail !

Pourquoi avez-vous choisi le Groupe SNCF ?

Je connaissais la SNCF pour avoir de la famille "cheminote".
En découvrant cette grande entreprise, mon choix s'est porté vers le « service électrique », car ce domaine était cohérent avec ma formation.
J'aime la forte technicité du métier ; c'est par ailleurs un domaine à fortes responsabilités : nous travaillons sur des installations qui garantissent la sécurité des voyageurs. Le sentiment de participer concrètement à l'amélioration des services rendus au client me rend fier de travailler dans cette entreprise.
Le Groupe SNCF propose aussi des carrières intéressantes : dans cette filière, les évolutions sont rapides ; il est également possible d'alterner entre des métiers liés à la maintenance, et des métiers liés aux travaux (chef de lot travaux, essais...).


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2019