Interview EDF

Maxime Oden, ingénieur sûreté chez EDF
 
Energéticien français mondialement implanté, EDF travaille sur des activités régulées et dérégulées de production, de transport et de commercialisation d'électricité. EDF est également leader mondial dans la production d'énergie nucléaire.

Quels sont les postes d'ingénieurs ou de techniciens disponibles et en quoi consistent-ils ?

Avec une importante vague de départs à la retraite, EDF doit renouveler ses compétences : le recrutement se fait en grande partie dans le domaine du nucléaire, pour des postes d'ingénieurs sûreté, d'ingénieurs d'exploitation et d'ingénieurs chargés d'affaires (côté maintenance, modification ou génie civil). Il y a également un important besoin d'ingénieurs formateurs.
En local, les centrales recrutent des techniciens de maintenance (automaticiens, chaudronniers ou robinetiers), et des techniciens d'exploitation chargés de faire tourner en trois-huit l'ensemble de nos centrales.

Quels profils et quelles compétences recherchez-vous pour ces postes ?

Ecoles d'ingénieurs, faculté, master : on  constate une grande variété de profils et de formations différentes, qui font la richesse des effectifs.
De nombreux techniciens sont recrutés en apprentissage, pour développer un certain nombre de compétences en entreprise (en nucléaire, radio-protection…).
Ce qu'on demande avant tout aux ingénieurs nouvellement recrutés, c'est de savoir s'adapter facilement aux différents métiers qu'on va leur proposer par la suite : car le recrutement se fait sur un premier poste, mais les évolutions de carrière sont au cœur du parcours professionnel chez EDF.

Quelles sont les possibilités d'évolution pour vos collaborateurs ? La mobilité nationale et internationale est-elle possible ?

Un ingénieur recruté chez EDF se voit offrir plusieurs possibilités d'évolution : il peut s'orienter vers des fonctions managériales (chef de section/responsable d'équipe) ou vers la filière d'expertise technique (avec des fonctions expert exercées dans plusieurs centrales). Une troisième voie permet de s'orienter vers la gestion de grands projets, nombreux chez EDF.
En moyenne, un ingénieur occupe deux postes sur un même site (8 à 10 ans) : la mobilité nationale est encouragée, pour favoriser l'échange d'expérience et des bonnes pratiques. Certains projets demandent des ressources pour du travail à l'international, soit lors de missions ponctuelles, soit pour occuper un poste similaire à l'étranger.

Qu'est-ce qui fait de vous une entreprise unique, pourquoi les candidats aimeraient-ils vous rejoindre ?

EDF évolue : devenue internationale, le Groupe a aujourd'hui une image dynamique, confirmée par le recrutement de nombreux jeunes diplômés.
EDF a gardé de son passé d'entreprise publique un fort attachement à la qualité du service rendu, avec un véritable sens de l'éthique, traduit par une grande transparence.
Intégrer EDF est une opportunité de relever des défis techniques. De plus, les possibilités d'évolution et de formation permettent de toujours rester dans le mouvement et le dynamisme : de véritables atouts, très motivants pour les candidats !


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2015