Newsletter Jobtech
Inscrivez-vous à la newsletter

Les salariés du secteur immobilier-construction restent motivés malgré quelques inquiétudes

emploi constructionBaromètre Michael Page et Page Personnel - Première édition

Michael Page et Page Personnel ont interrogé les salariés du secteur de l'immobilier et de la construction sur leur motivation, leur perception du marché de l'emploi et leurs aspirations en termes d'évolution et de développement professionnels. Ce premier baromètre, réalisé auprès d'un échantillon d'Etam (employés, techniciens et agents de maîtrise), de cadres débutants, confirmés et dirigeants1 , montre que le moral est plutôt bon chez les salariés et qu'ils restent motivés malgré une confiance mitigée dans les perspectives d'évolution que leur offre le marché.

 

Des salariés motivés et plutôt satisfaits…

Si la motivation est un peu plus affirmée chez les Etam et les cadres débutants (84%) que chez les cadres confirmés (80%), les deux catégories de salariés se rejoignent en estimant à plus de 70% avoir de bonnes conditions de travail et évoluer dans une ambiance agréable. Concernant leurs perspectives d'évolution dans leur poste actuel, les cadres expérimentés se montrent plus pessimistes (56%) que les Etam et les cadres débutants (65%), les deux populations estimant par ailleurs, majoritairement que leur employeur ne contribue pas vraiment à leur développement professionnel.

 

Malgré une pression croissante…

Le niveau de stress des salariés est un point de fragilité. Plus de 80% des cadres confirmés et des directeurs et plus, d'une part, et les trois quarts des Etam et cadres débutants, d'autre part, font face à des situations stressantes. Le niveau de stress est plus fortement ressenti chez les salariés des entreprises générales de bâtiment et de second œuvre.

Le sentiment de vivre sous pression les conduit à dire que leurs conditions de travail sont au mieux restées stables ou se sont dégradées au cours des six derniers mois. Plus le niveau hiérarchique est élevé, plus le sentiment que la situation se dégrade s'accentue : partagé par 27% des cadres débutants, il atteint 48% des directeurs et plus (chefs de service, d'agence,…), ces derniers déplorant notamment devoir atteindre leurs objectifs avec moins de moyens.

 

Et des ambitions salariales non satisfaites

Seuls 43% des cadres confirmés et 39% des Etam et cadres débutants estiment que leur rémunération actuelle est à la hauteur de leurs compétences. Ceci explique en grande partie que la rémunération soit le premier critère qu'ils prennent en considération dans la perspective d'un changement de poste. C'est vrai pour 74% des Etam et cadres débutants et pour 66% des cadres expérimentés.

« Du fait des politiques salariales de ces dernières années, justifiées par la conjoncture, les cadres du secteur immobilier et construction voient leur pouvoir d'achat baisser », commente Fabrice Veyre, Directeur Exécutif de Michael Page. « Changer de poste ou d'entreprise est en fait la seule voie qui s'ouvre à eux pour faire évoluer significativement leur salaire à court terme, mais ayant le sentiment que le marché n'est pas très porteur, ils restent prudents dans leurs ambitions de mobilité. »

Outre la question déterminante du salaire, 60% des cadres expérimentés et directeurs et plus changeraient de poste pour l'intérêt de la mission et les responsabilités liées au poste. 34% des Etam et cadres débutants mettent également en avant la nature des projets, une priorité à rapprocher du fait que 64% de cette population ont initialement choisi le monde de l'immobilier ou de la construction par intérêt pour le type de projets sur lesquels ils seraient amenés à travailler. Dans l'optique d'un changement de poste, la notoriété de l'entreprise n'est en revanche pas un critère de choix.

 

Le poste influence la vision du marché de l'emploi

Les salariés ont majoritairement une image positive de leur secteur d'activité, bien qu'on note dans tous les métiers un moindre enthousiasme des cadres expérimentés. Cet écart est particulièrement marqué dans les métiers de l'immobilier, du second œuvre, des infrastructures et du facility management. Globalement, le secteur reste attractif aux yeux de ceux qui y travaillent, les cadres expérimentés se montrant là encore moins optimistes que les Etam et les cadres débutants. Malgré tout attachés à leur métier et à leur secteur, seuls 2% des cadres expérimentés et directeurs et plus envisagent d'en changer.

66% des salariés interrogés se déclarent à l'écoute du marché et majoritairement prêts à déménager, y compris à l'étranger, pour saisir une opportunité. « Les Etam et les cadres débutants souhaitent massivement rester dans leur métier d'origine », souligne Fréderic Rei, Directeur Senior chez Page Personnel. « S'ils n'ont pas envie de changer de secteur, 40% d'entre eux se disent prêts à travailler à l'international pour donner un souffle à leur carrière et échapper à la morosité ambiante. »

Si une petite minorité (6% chez les cadres expérimentés et 7% chez les Etam et cadres débutants) se dit très confiante dans l'évolution du marché de l'emploi, les moins confiants se trouvent de nouveau du côté des cadres expérimentés pour 12% d'entre eux (contre 4% chez les Etam et les cadres débutants).

Les salariés travaillant dans le second œuvre et la maîtrise d'œuvre sont les moins confiants. A l'inverse, ceux qui travaillent dans le domaine des infrastructures, confortés par l'existence des grands projets, affichent un haut niveau de confiance.

 

Des salariés prêts à consentir des efforts

En cas de difficultés économiques, les salariés du secteur ne sont pas hostiles à la signature d'un accord de maintien de l'emploi contre une baisse de salaire ou d'un aménagement du temps de travail. 52% des directeurs et plus se disent prêts à faire des sacrifices et favorables à ce dispositif de maintien dans l'emploi. Les Etam sont beaucoup plus réservés sur ce type de mesure : seuls 37% disent y être favorables. Les cadres débutants et expérimentés se montrent plus ouverts à ce type de solutions (respectivement 42% et 41% d'avis favorables).

 

 

1 - Enquête en ligne réalisée par Michael Page et Page Personnel du 23 avril au 13 mai 2013 auprès de 237 Etam, 66 cadres débutants, 379 cadres ayant plus de 2 ans d'expérience et 139 cadres dirigeants. L'échantillon se compose de salariés travaillant dans l'immobilier, en entreprise générale du bâtiment, T.P. (VRD, T.P. infrastructures, second œuvre, facility management, environnement/énergies renouvelables, maîtrise d'œuvre, autres entreprises (maîtrise d'ouvrage, architecte….).

Articles connexes

Futurs Ingénieurs du BTP ? Rendez-vous au forum ETP !

CPIMAGE:40011|rendez-vous au forum ETP

Le FORUM ETP est un événement annuel où se rencontre entreprises et étudiants. Plus de 150 entreprises seront présentes et proposent un large panel de compétences : construction, architecture, promotion immobilière, énergie, audit-conseil, environnement ou pétrole entre autre.

Lire la suite

La Formation Conducteur de travaux de l’ESTP

CPIMAGE:35320|estp

La Formation Conducteur de travaux de l’ESTP est accessible en formation initiale et en apprentissage. Elle délivre un diplôme Bac+2 reconnu par l’Etat.

Lire la suite

BTP : le point sur les logiciels CAO et DAO

Les logiciels de CAO et DAO sont aujourd’hui indispensables pour créer des plans de construction de bâtiment. Récapitulatif de tout ce qu’il y a à savoir sur ce type d’outil informatique.

Lire la suite


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2017